Né dans les années 85/86,  le dispositif national  DANSE À L'ÉCOLE * a pour ambition de mettre en relation l’enfant, l’adolescent avec l’art de la danse et l’art en général.

 

Il s’appuie sur la collaboration et le partenariat :

- d’une collectivité territoriale, d’une structure culturelle

- d’une compagnie, d’un artiste

- d’établissements scolaires, d’enseignants.

 

Les objectifs majeurs de cette action artistique sont :

-donner à l’enfant, l’adolescent le goût de la danse, des danses dans leur diversité,

-le mettre en relation avec lui-même et les autres,

-lui donner le désir et le plaisir de danser en groupe (sens communautaire, même provisoire),

-lui apprendre à construire son regard sur la danse des autres, sur les œuvres et les spectacles,

-lui faire partager, et éventuellement vivre, une expérience de création.

 

Ce projet s’articule autour de plusieurs pôles d’intervention :

 

Les ateliers dans les classes

Ensemble, élèves et enseignants, expérimentent avec l’artiste (le danseur), des processus de création, explorent des pratiques artistiques autour de la danse.

Ces ateliers reposent sur un partenariat entre l’artiste (le danseur) et l’enseignant :

Le danseur propose sa matière en relation avec son projet de création mais aussi en relation avec le projet de l’école. Il apporte une démarche spécifique, avec sa sensibilité et sa force mais sans se substituer à l’enseignant.

L’enseignant met en relation les enfants ou les adolescents avec les propositions du danseur et des œuvres mais aussi des savoirs de l’école. Il met en relief la transversalité des arts et des démarches.

Pour aller plus loin et faire partager le vécu des enfants, les enseignants peuvent accueillir au sein de l’école un atelier qui réunit parents et enfants, pour les associer de façon concrète à l’expérience Danse à l’école, et ainsi les impliquer davantage dans le projet.

 

La relation à l’art et aux œuvres

La sensibilisation aux œuvres et plus largement à l’art est un volet essentiel du projet.

La structurelle culturelle, ou la collectivité, qui initie et coordonne un projet danse à l’école sur son territoire favorise la venue des enfants aux spectacles et aux expositions, organise des rencontres avec les artistes, met à leur disposition de fonds documentaires.

 

L’accompagnement des enseignants

Afin d ‘assurer l’accompagnement des enseignants qui participent à un dispositif Danse à l’Ecole, il leur est proposé des temps d’échanges et de pratiques. Cet accompagnement se fait à travers des rencontres, des conférences, des expositions, des ateliers d’écriture et de composition chorégraphiques.

 

 

 

* DANSE A L’ECOLE est née en 1985/1986 de la réflexion menée par la Direction de la Musique et de la Danse (Ministère de la Culture) et des inspections générales de l’Education Nationale.

Dès lors, une volonté conjointe de ces deux ministères a mis en place tous les ans des formations d’artistes intervenants, de formateurs, de personnes ressources et experts pour la danse à l’école, ainsi que des universités d’été. Parallèlement, sur tout le territoire français, se développaient des actions et des ateliers artistiques en milieu scolaire. En 2002, le Centre National de la Danse et Danse au Cœur à Chartres ont été nommés pôles nationaux de ressources. Leurs actions en direction de la danse à l’école sont fortement ancrées sur des principes et une philosophie qui mettent en avant l’enfant, l’adolescent, le partenariat, la notion de projet.

La sensibilisation à la danse, l’expérimentation et le vécu d’une démarche de création collective sont les objectifs majeurs de ce dispositif.