BDSbande.jpg

création 2017

BÊTES DE SCÈNE

masculin

© Laurent Paillier

Dans un monde où les jeunes sont trop « frais » et les quinquagénaires sont trop « vieux », se posent souvent les questions d’efficacité, de rentabilité, de performance. 

Pour les danseurs, s’ajoutent également les questions de l’image, de la beauté, des référents esthétiques, autant de sujets qui s’accommodent mal des corps enveloppés, des peaux plissés et des cheveux argentés. Très vite le danseur découvre dans le regard de l’autre qu’il saute moins haut, qu’il est moins rapide, qu’il est moins performant…

« Il serait peut-être temps que tu t’arrêtes…? » Ce message, on commence à l’entendre dès quarante ans, mais parfois l’animal qui est en nous, notre instinct, une bonne dose d’humour et le désir de la danse, nous ouvrent des chemins différents.

 BÊTES DE SCÈNE- masculin > 2017
création interprétée par 7 danseurs d’une soixantaine d’années.

BÊTES DE SCÈNE - féminin > 2019
création interprétée par 7 danseuses d’une soixantaine d’années.

Conception chorégraphique Jean-Christophe Bleton, en collaboration avec les interprètes et assisté de Marina Chojnowska.
avec Lluis Ayet, Yvon Bayer, Jean-Christophe Bleton, Jean-Philippe Costes-Muscat, Jean Gaudin, Vincent Kuentz, Gianfranco Poddhige.

scénographie Olivier Defrocourt lumières Françoise Michel création sonore Marc Piera.

Production Les Orpailleurs en coproduction avec le Centre Chorégraphique National de Nantes, direction Claude Brumachon - Benjamin Lamarche dans le cadre de l’accueil-studio et du studio Le Regard du Cygne - AMD XXe.

Avec l’aide de la Ville de Coulommiers, du Centre Culturel La Courée de Collégien et du Théâtre-Sénart, scène nationale.

Avec le soutien du Ministère de la Culture - Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France, du Département de Seine-et-Marne et de l’ADAMI. Action financée par la Région Ile-de-France.

BÊTES DE SCÈNE - masculin a bénéficié des mises à disposition de La Briqueterie - Centre de développement Chorégraphique National du Val-de-Marne et de micadanses, Paris.

© Laurent Paillier